Augmentation mammaire : Prix pose implant mammaire

L’augmentation mammaire par prothèse mammaire appelée également plastie mammaire est un acte chirurgical à visée esthétique, qui consiste à corriger le volume jugé insuffisant des seins par l’introduction d’implants (prothèses) derrière la glande mammaire.

augmentation mammaire Tunisie

Prix augmentation mammaire Tunisie

La Tunisie constitue une destination de privilège pour une large catégorie de patients étrangers essentiellement francophones ; français, belges, canadiens…
Les prix des interventions de chirurgie esthétique en Tunisie ne sont pas exorbitants, contrairement à ceux proposés en Europe.

L’augmentation mammaire par prothèses couramment pratiquée en Tunisie a un prix attrayant, qui est à la portée de la totalité de nos patients. Ce prix est une offre inratable pour les patients étrangers qui en profitent pour faire des économies à travers un prix tout compris.

type implant mammaire

Ci-dessous, on vous mentionne le prix d’une plastie mammaire par implantation de prothèses. Ce tarif tout-compris comprend le prix de l’intervention, les frais hospitaliers ainsi que le séjour à l’hôtel.

Augmentation mammaire en Tunisie Prix Séjour
Augmentation mammaire prothèses rondes (certifiées non PIP) 2400 € 5 nuits/6 jours
Augmentation mammaire prothèses anatomiques (certifiées non PIP) 2600 € 5 nuits/6 jours
Lipofilling mammaire 1800 € 5 nuits/6 jours

 

Augmentation mammaire : Déroulement de la pose des prothèses mammaires

L’implantation des prothèses mammaires est effectuée sous anesthésie générale classique et dure entre une et deux heures. Généralement, l’hospitalisation d’une journée est suffisante.
Le choix de la technique appropriée dépend de l’anatomie de la patiente et de ses désirs.

Selon le cas, on distingue :

  • Une cicatrice circulaire : située autour de la moitié inférieure de l’aréole ou à travers l’aréole.
  • Une cicatrice horizontale : située dans le sillon sous-mammaire.
  • Une cicatrice dans l’aisselle : verticale derrière le relief du muscle grand pectoral ou horizontale au fond de l’aisselle.

 

augmentation mammaire Tunisie emplacement

Quant à l’emplacement de l’implant mammaire, le chirurgien choisit le positionnement le plus avantageux et le plus adéquat pour la patiente. On distingue :

  • Une prothèse implantée derrière la glande mammaire et devant le muscle grand pectoral.
  • Une prothèse située derrière la glande et derrière le muscle grand pectoral.

 

Suites opératoires d’une plastie mammaire

  • L’augmentation mammaire par implant mammaire engendre des douleurs relativement importantes durant les premiers jours, essentiellement dans le cas où l’implant est placé derrière le muscle grand pectoral. Ces douleurs peuvent être soulagées par des antalgiques.
  • L’apparition d’œdème et des ecchymoses provoquent une gêne à l’élévation des bras. Ils disparaissent au bout de trois semaines.
  • La patiente doit porter un soutien-gorge spécial jour et nuit pendant un mois.
  • L ’activité physique peut se reprendre au bout d’un ou deux mois.

 

Résultat augmentation mammaire Tunisie

Le résultat d’une augmentation mammaire en Tunisie par la pose des prothèses artificielles est le plus souvent satisfaisant. Il peut être apprécié à partir du troisième mois.
Au-delà de trois mois, le résultat peut être considéré définitif. L’effet obtenu apporte une nette amélioration esthétique ainsi qu’un meilleur état psychologique de la patiente opérée.
Les seins deviennent plus volumineux, fermes et harmonieux avec le reste du corps. La patiente trouve plus de liberté vestimentaire. Elle se sentira mieux dans sa peau, belle et épanouie.

augmentation mammaire tunisie avant apres

A qui s’adresse la plastie des seins par implantation de prothèses ?

Une augmentation mammaire peut être envisagée à tout âge à partir de 18 ans pour une patiente présentant l’un des signes suivants :

  • Des seins trop petits par rapport à la morphologie générale de la femme.
  • Prouver du mal à s’habiller, de porter un maillot de bain ou un décolleté.
  • Perte de volume des seins après grossesse.
  • Asymétrie des seins.
  • Reconstruction mammaire après mastectomie (ablation du sein).
  • Agénésie mammaire (absence radicale de tout développement mammaire).
  • Reconstruction mammaire dans le cas des seins tubéreux.
  • Hypoplasie mammaire sévère.

 

Hypotrophie mammaire : Effet psychologique et physique

L’hypoplasie mammaire est l’une des imperfections majeures qui touchent les seins. En effet, nombreuses sont les femmes qui en souffrent partout dans le monde.
L’hypoplasie est définie par un volume insuffisant des seins par rapport aux autres parties du corps de la femme.
Cette affection peut être due à un développement insuffisant de la glande à la puberté ou apparaître secondairement après un amaigrissement important ou une grossesse suivie d’un allaitement.

L’hypotrophie mammaire engendre toujours une gêne physique et psychique pour la femme qui en souffre. Elle est considérée comme une atteinte à la féminité, étant donné que les seins présentent le symbole ultime de la féminité, la séduction et la sexualité.
Cette ambiguïté, toujours associée à un manque d’estime de soi et un mal-être, peut se développer jusqu’au véritable complexe.
Dans ce cas, le recours à la chirurgie esthétique s’avère fondamental et inévitable. En effet, il n’y a pas d’autres solutions définitives et satisfaisantes proposées dans ce cas.

L’augmentation mammaire par prothèses est une intervention de chirurgie esthétique conçue spécialement pour corriger l’hypotrophie mammaire. Elle est dédiée à toutes les femmes qui souhaitent rajouter de volume à leurs poitrines.
En Tunisie, cette intervention est largement utilisée. Il s’agit d’une opération classique, quotidiennement pratiquée dans les cliniques et les centres hospitaliers tunisiens.

 

Comment se préparer à une augmentation mammaire ?

Il est primordial de faire deux consultations au moins avec votre chirurgien avant l’intervention. En effet, durant ces consultations, le spécialiste plasticien détermine le type de prothèse, son emplacement et sa taille tout en tenant compte des désirs de la patiente.

La réalisation d’un bilan préopératoire est nécessaire. La patiente doit consulter le médecin anesthésiste au moins dans les 48 heures qui précèdent la chirurgie mammaire.
Dans le cas d’une augmentation mammaire par prothèse, il sera mieux d’effectuer une mammographie et une échographie afin de détecter les éventuelles anomalies.

Il est recommandé d’arrêter le tabac avant l’intervention pour prévenir une embolie pulmonaire.
La prise de tout médicament contenant l’aspirine doit être interrompue 10 jours avant l’opération afin d’éviter le risque d’hémorragie.

 

Quelles sont les complications possibles ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, la chirurgie mammaire par implantation de prothèses est susceptible d’avoir des complications bien que tout le monde n’y soit pas sujet.
Évoquer ces complications est important à titre indicatif, on cite :

  • Un épanchement séreux : manifesté parune localisation de liquide lymphatique autour de la prothèse, un phénomène toujours combiné à un œdème.
  • Une infection : elle est rare mais peut survenir, elle est résolue par une reprise chirurgicale pour retirer l’implant pendant quelques mois.
  • Une nécrose cutanée : c’est une complication extrêmement rare mais possible, elle nécessite parfois une autre intervention chirurgicale.
  • Des anomalies de cicatrisation : les cicatrices peuvent s’élargir, s’hypertrophier (boursouflées), voire même chéloïdes.
  • Une altération de la sensibilité : elle peut persister précisément au niveau de l’aréole et du mamelon.

Dans le cas d’une augmentation mammaire par prothèses, il existe des risques qui sont essentiellement liés aux implants, qui se manifestent par :

  • Une formation de plis : c’est un phénomène plus fréquent chez les patientes dont la taille est très fine, il peut être traité par un lipomodelage qui consiste à camoufler l’implant.
  • Coques : il s’agit d’une réaction physiologique normale de l’organisme face à l’introduction d’un corps étranger. Parfois, il arrive que cette réaction s’accentue provoquant un raffermissement des seins et une déformation visible.
  • Une rupture : l’enveloppe des implants peut perdre son étanchéité ce qui favorise l’apparition d’une coque.